Diane

J’ai appelé ma fille « Diane » à cause de cette nana dans Trainspotting ; c’était tout à fait sa mère, si je me souviens bien — du moins c’est ce que je raconte à mes potes pour ne pas avoir l’air d’un con. Entre nous, je crois que la mère de ma fille ressemblait davantage à Spud qu’à Diane, mais encore une fois, ça reste entre vous et moi.
Or donc j’ai baisé Spud au mauvais moment — durant l’une de ses trois mauvaises semaines — et bêtement Diane est arrivée. C’est un peu comme un but que tu te prends dans les prolongations, tu ne sais jamais si tu vas t’en relever complètement.
Donc enfin, le mari de Spud m’apporte Diane un week-end sur deux, et le fera jusqu’aux 18 ans de la chair de ma chair. Disons que vu ma manière de gérer les gonzesses, Diane aura rapidement trouvé un moyen de se débarrasser de moi avant ses 16 ans. Evidemment, sentant le truc venir, je fais tout pour éviter le moindre contact physique — même un hug, c’est négatif, qu’elle se démerde avec sa psy.
Résultat, j’ai une ado colérique qui déambule chez moi 4 jours par mois, et j’attends simplement que ça passe en regardant Syfy. 4 jours par mois sans regarder XXL, y en a qui ne pourraient pas.
Ces 6 derniers mois, Diane a pris l’habitude de faire tomber des tasses, pour m’emmerder. Je crois qu’elle a un tattoo sur une cuisse qu’elle tente désespérément de me mettre sous le nez. Elle a hacké mon compte Forumophilia et elle m’en a fait bannir. Je ne sais pas jusqu’où ça va aller.
Avant-hier, Diane, agissant comme si de rien n’était, débarque dans le salon avec un grand mec. Il me fait de suite penser à Eddie Murphy qui aurait des baskets hautes à 200€. Diane l’embrasse à pleine bouche quand elle pense que je les regarde. Moi, j’attends dimanche soir avec impatience, qu’on vienne la reprendre ; surtout qu’il y a un Jacquie et Michel sur XXL à minuit. Je crois que le grand mec à baskets en a marre à un moment donné, parce qu’il fait basculer Diane de ses genoux et lui dit vaguement à demain. Diane s’allonge dans le canapé, l’air comblé, assez fière, puis elle regarde si j’admire son extase. Je lui dis qu’on mangera des fricadelles, comme hier.
Après la bouffe, je mets Syfy et on regarde Smallville, et je me demande pourquoi je n’ai pas plutôt une fille comme Kristin Kreuk. Non, en fait, pour le bien de mon casier judiciaire, je me félicite de ne pas avoir une fille comme Kristin Kreuk.
Diane, je pense, m’a fixé de manière incrédure à partir du deuxième épisode de la soirée ; enfin, c’est à ce moment que je m’en suis aperçu. Je finis par lui demander ce qui ne va pas, et elle me dit, comme une confession cinglante « Je vais jusqu’au BOUT avec lui » et je demande de qui elle parle, et elle me dit « De Gohbi ! », et je demande qui est Gohbi, et elle rage dans ses mains. Quelle chieuse, c’est l’épisode où Clark et Lana vont dans le passé. « Ça ne t’EMMERDE PAS ? » qu’elle me pleure dans l’oreille, et je dis que si, bien sûr, ça m’emmerde, j’ai raté le gros plan sur Chloe qui fait sa mimique, et elle me précise « Je parle de GOHBI ! », et je lui demande qui est Gobhi en mettant le son de la télé plus fort. Un long cri qui me rappelle sa mère, il ne manquait plus que ça. « Tu ne te rends pas COMPTE de ce que je me suis abaissée à FAIRE avec ce TYPE pour te faire CHIER ! » Diane est hors d’elle, alors j’éteins la télé et je me tourne calmement vers elle. Bienveillant, je lui dis « Non, mais tu peux me raconter, si tu veux », et, je sais pas, j’ai dû dire un truc ou quoi parce que ma tasse Minecraft ($50) a pété contre le mur au-dessus de la télé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *